La Bibliothèque JAL
Welcome !
Ici, c'est un forum-bibliothèque. Parmi la grande collection de livres que nous avons, tu trouveras ton bonheur, c'est sur !
Inscris-toi ou connecte-toi !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Seigneur des Anneaux • T2 Les Deux Tours • J.R.R.Tolkien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment as-tu trouvé ce livre ?
 A lire à tout prix !
 J'ai bien aimé !
 Bien
 Ça peut aller
 Bof, j'ai été déçu
 Je n'ai pas aimé !
Voir les résultats
AuteurMessage
Snowdreamer
Auteur
Auteur
avatar

Lecture en cours : Insaisissable T3 - Tahereh Mafi
Féminin Messages : 2431
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 18
Localisation : Dans un bouquin.

MessageSujet: Le Seigneur des Anneaux • T2 Les Deux Tours • J.R.R.Tolkien   Sam 3 Jan - 18:14



Le Seigneur des Anneaux, T2 Les Deux Tours (Trilogie) - J. R. R. Tolkien • 6,80 €

Résumé du livre
Laissant Frodon suivre son destin vers Mordor, Aragorn le Rodeur, Gimli le Nain et Legolas l'Elfe s'élancent à la poursuite d'une troupe d'orques ravisseurs de Merladoc et de Peregrin. La guerre contre les hordes du traître Saroumane est imminente. Homme, nain, elfes ou Hobbits, chacun devra y jouer un rôle à sa mesure, d'autant que la tour d'Orthane semble imprenable...

Guidés par Gollum, créature sournoise attirée par l'Anneau de Sauron, Frodon et Sam affrontent les dangers qui se dressent sur le chemin menant à Mordor. Pour pénétrer dans ce pays, ils vont devoir chercher une entrée secrète, alors que Sauron envoie sa première armée sous les ordres du Roi Noir des Esprits Servants de l'Anneau. Ainso commence la guerre de l'Anneau.

Extrait
Il examina la pelouse verte, rapidement mais avec soin, se baissant même jusqu'à terre. "Aucun Orque n'a passé sur ce sol, dit-il. Autrement, on ne peut rien discerner avec certitude. Toutes nos empreintes sont là, à l'aller comme au retour. Je ne saurais dire si des hobbits sont revenus depuis le début de la recherche de Frodon." Il retourna à la rive, tout près de l'endroit où le ruisselet de la source dégouttait dans la Rivière. "Il y a des empreintes nettes, ici, dit-il. Un hobbit est venu patauger dans l'eau et est remonté ; mais je ne sais s'il y a longtemps ou non."
"Comment interprétez-vous cette énigme, alors ?" demanda Gimli.
Aragorn ne répondit pas tout de suite, mais il retourna à l'endroit du campement et examina le bagage. "Il manque deux ballots, dit-il, et l'un est certainement celui de Sam : il était assez gros et lourd. Voici donc la réponse : Frodon est parti en barque, et son serviteur l'a accompagné. Frodon a dû revenir pendant que nous étions tous absents. J'ai rencontré Sam qui montait la colline et je lui ai dit de me suivre ; ce qu'il n'a manifestement pas fait. Il aura deviné l'intention de son maître et il sera revenu ici avant le départ de Frodon. Celui-ci aura trouvé difficile de laisser Sam derrière !"
"Mais pourquoi nous aurait-il laissés, nous, et sans un mot ? demanda Gimli. C'est un acte étrange !"
"Et courageux, dit Aragorn. Sam a eu raison, je pense. Frodon ne voulait entraîner aucun ami à la mort avec lui en Mordor. Mais il savait qu'il devait lui-même y aller. Quelque chose s'est passé après qu'il nous eut quittés, qui a eu raison de sa crainte et de ses doutes."
"Peut-être des chasseurs orques l'ont-ils surpris et a-t-il fui", dit Legolas.
"Il a certainement fui, dit Aragorn, mais non pas devant des Orques, à mon avis." Il ne dit pas à quoi étaient dues, à son avis, la soudaine résolution et la fuite de Frodon. Il garda longtemps par-devers lui les derniers mots de Boromir.
"Une chose est claire, en tout cas, dit Legolas : Frodon n'est plus de ce côté de la Rivière : il est le seul à avoir pu prendre la barque. Et Sam est avec lui ; c'est le seul qui aurait pris son ballot."
"Nous n'avons donc pour choix, dit Gimli, que de prendre l'embarcation restante et de suivre Frodon, ou de suivre les Orques à pied. Il y a peu d'espoir d'un côté comme de l'autre. Nous avons déjà perdu des heures précieuses."
"laissez-moi réfléchir ! dit Aragorn. Puissé-je faire maintenant un bon choix et changer le sort néfaste de ce malheureux jour !" Il resta un moment silencieux. "Je vais suivre les Orques, dit-il enfin. J'aurais guidé Frodon jusqu'en Mordor et je l'aurais accompagné jusqu'à la fin ; mais pour le chercher maintenant dans les terres sauvages, il me faudrait abandonner les prisonniers aux tourments et à la mort. Mon cœur parle enfin clairement : le sort du Porteur n'est plus entre mes mains. La Compagnie a joué son rôle. Mais nous qui restons, nous ne pouvons abandonner nos compagnons tant qu'il nous reste quelque force. Allons ! Partons maintenant. Laissez là tout ce dont nous pouvons nous passer ! Nous allons forcer le pas, jour et nuit !"

Ils remontèrent la dernière barque et la portèrent jusqu'aux arbres. Ils placèrent dessous tout ce qui ne leur était pas indispensable et qu'ils ne pouvaient emporter. Puis ils quittèrent Parth Galen. L'après-midi s'achevait comme ils revenaient à la clairière où était tombé Boromir. Ils relevèrent là la trace des Orques. Il n'y fallait pas une grande habileté.
"Nuls autres ne font pareil piétinement, dit Legolas. Il semble qu'ils fassent leurs délices de taillader et d'écraser tout ce qui pousse, même si ce n'est pas sur leur chemin."
"Leur rapidité n'en est pas moins grande, dit Aragorn ; et ils ne se fatiguent point. Et par la suite, nous aurons peut-être à découvrir notre route sur des sols durs et nus."
"Eh bien, à leurs trousses ! dit Gimli. Les Nains aussi peuvent aller vite, et ils ne se fatiguent pas plus tôt que les Orques. Mais la chasse sera longue : ils ont une bonne avance."
"Oui, dit Aragorn, nous aurons tous besoin de l'endurance des Nains. Mais allons ! Avec ou sans espoir, nous suivrons la trace de nos ennemis. Et malheur à eux si nous nous révélons les plus rapides ! Nous allons effectuer une chasse qui fera l'étonnement des Trois Races apparentées : Elfes, Nains et Hommes ! Sus, les Trois Chasseurs !"
Il s'élança tel un cerf. Il vola parmi les arbres, les entraînant toujours en avant, infatigable et rapide, sa décision étant enfin prise.
Citations
" La volonté du mal ruine souvent le mal. "

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snowdreamersbooks.blogspot.fr/
 
Le Seigneur des Anneaux • T2 Les Deux Tours • J.R.R.Tolkien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bibliothèque JAL :: Bibliothèque :: Fantasy/Fantastique :: Fantasy-
Sauter vers: