La Bibliothèque JAL
Welcome !
Ici, c'est un forum-bibliothèque. Parmi la grande collection de livres que nous avons, tu trouveras ton bonheur, c'est sur !
Inscris-toi ou connecte-toi !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mort sur le nil • Agatha Christie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment as-tu trouvé ce livre ?
 A lire à tout prix !
 J'ai bien aimé !
 Bien
 Ca peut aller
 Bof, j'ai été déçu
 Je n'ai pas aimé !
Voir les résultats
AuteurMessage
myCat99
Auteur
Auteur
avatar

Lecture en cours : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre - Ruta Sepetys
Féminin Messages : 6031
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 18

MessageSujet: Mort sur le nil • Agatha Christie   Sam 26 Avr - 15:24



   
Mort sur le Nil - Agatha Christie • ??

   Résumé du livre
   
Mort sur le Nil (Death on the Nile dans les éditions originales en anglais) est un roman policier d' Agatha Christie, publié en 1937, mettant en scène une des plus célèbres enquêtes du détective belge Hercule Poirot. La riche et belle héritière Linnet Ridgeway s'éprend pour Simon Doyle, fiancé de sa meilleure amie, Jacqueline de Bellefort, et l'épouse dans la foulée. Les jeunes mariés partent en voyage de noces, mais ils sont poursuivis par la jeune femme délaissée, dans leurs étapes successives, jusqu'en Égypte, où ils séjournent dans un hôtel où se trouve également Hercule Poirot, qui pressent une situation dramatique. Poirot, les jeunes mariés et leur poursuivante, ainsi que divers clients aisés de l'hôtel se retrouvent fortuitement pour faire une croisière à bord du vapeur S.S. Karnak... jusqu'au jour où Linnet est retrouvée assassinée. Les deux suspects les plus probables, Simon Doyle, qui pourrait avoir voulu hériter de sa richissime épouse, et Jacqueline, par vengeance, sont pourtant les deux seules personnes à avoir des alibis irréprochables. Mais les petites cellules grises de Poirot vont mettre à mal tous les alibis, et révéler une machination diabolique. Hercule Poirot saura par la suite qu'il y avait un passager clandestin appelé Corentin Debroise, cependant personne ne sait où il est passé.

   
Extrait
Linnet Ridgeway !
— C’est elle ! annonça Mr Burnaby, propriétaire de l’hôtel des Trois-Couronnes. Il poussa du coude son compagnon. Les deux hommes, bouche bée, ouvrirent de grands yeux ronds, à l’expression bucolique.
Une énorme Rolls-Royce écarlate venait de s’arrêter devant le bureau de poste de la petite ville. Une jeune fille en descendit prestement. Tête nue, elle portait une robe simple, mais élégante. Sa chevelure d’un blond doré, ses traits réguliers, son corps svelte et harmonieux lui conféraient un genre de beauté plutôt rare à Malton-under-Wode.
D’un pas pressé, elle pénétra dans le bureau de poste.
— C’est bien elle ! répéta Mr Burnaby.
Et il ajouta tout bas, avec déférence :
— Elle possède des millions… et va en dépenser une partie à embellir sa propriété. On y verra des piscines, des jardins à l’italienne et une salle de bal. Elle a l’intention, paraît-il, de démolir la moitié du château pour la reconstruire.
— Elle apportera ainsi de l’argent dans le pays, dit son ami, un type maigre, à l’air minable et au ton grincheux.
— Oui, acquiesça Mr Burnaby, se frottant les mains. C’est une vraie aubaine pour Maltonunder-Wode. Voilà qui va faire marcher les affaires.
— Un peu mieux qu’au temps de sir George, observa l’autre.
— Les chevaux l’ont ruiné, remarqua Mr Burnaby, indulgent. Ce brave lord n’a jamais eu de chance.
— Combien a-t-il réussi à obtenir pour son domaine ?
— Soixante mille livres pour le moins, à ce qu’on m’a dit.
L’homme maigre sifflota.
Mr Burnaby poursuivit, triomphant :
— Et on affirme qu’elle en dépensera soixante mille autres pour tout remettre en état !
— Mazette ! D’où lui vient cette fortune ?
— D’Amérique. Sa mère était fille unique d’un gros millionnaire. Tout à fait comme au cinéma, n’est-ce pas ?
La jeune fille sortit de la poste et remonta dans sa voiture. Comme l’auto démarrait, l’homme maigre la suivit des yeux.
— C’est injuste, murmura-t-il. L’argent et la beauté, c’est trop pour une même personne.
Lorsqu’on est si riche, on ne devrait pas être aussi belle. Car elle est vraiment belle… Elle possède tout ce qu’on peut souhaiter sur terre. Moi je trouve ça injuste !
Citations
« Regardez la lune, là-haut. Vous la voyez clairement, n'est-ce pas? Elle est bien là? Mais que le soleil vienne à briller, vous ne la verriez plus du tout. Eh bien, c'est un peu ce qui est arrivé. J'étais la lune... Quand le soleil est apparu, Simon a été ébloui. Il ne me voyait plus. Il ne voyait que le soleil... Que Linnet. »

« - Les motifs d'un meurtre sont parfois dérisoires, madame.
- Et quels sont les plus fréquents, monsieur Poirot ?
- Le plus fréquent.. c'est l'argent... C'est-à-dire le profit sous toute ces formes. Puis vient la vengeance, et ensuite l'amour, la peur, la haine la bienfaisance... »

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kitten-pub.forumactif.org/
 
Mort sur le nil • Agatha Christie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bibliothèque JAL :: Bibliothèque :: Policier/Horreur :: Polar-
Sauter vers: